Bureau de traduction full-service depuis 1969

Questions fréquemment posées

Quels sont les tarifs d’Alltrans?

En traduction et en interprétation, il est impossible de donner un tarif standard ou moyen.

Le prix d’une traduction est calculé sur la base du volume du texte à traduire, c.-à-d. le nombre de lignes (1 ligne = 60 caractères en Word, espaces compris), du degré de difficulté ou de technicité du texte ainsi que de la langue source et de la langue cible. Une traduction jurée ou légalisée est aussi plus chère qu’une traduction ordinaire.


Les missions d’interprétation se paient, en principe, par journée entière. En interprétation aussi, les tarifs dépendent de la/des langues sources et cibles ainsi que du sujet traité. Si du matériel doit également être fourni (cabines, micros pour les orateurs et/ou interprètes, des écouteurs sans fil pour le public), des frais supplémentaires sont facturés. Il est aussi d’usage de dédommager les interprètes pour leurs éventuels frais de déplacement, d’hôtel et de restaurant. Chez Alltrans, vous pouvez compter sur des conseils judicieux et des prix calculés au plus juste pour l’organisation de toutes vos missions d’interprétation.

Si vous souhaitez une offre de prix pour une traduction ou une mission d’interprétation, vous pouvez toujours nous contacter.

Combien coûte une traduction en moyenne?

Le prix d’une traduction est calculé sur la base du volume du texte à traduire, c.-à-d. le nombre de lignes (1 ligne = 60 caractères en Word, espaces compris), du degré de difficulté ou de technicité du texte ainsi que de la langue source et de la langue cible. Une traduction jurée ou légalisée est aussi plus chère qu’une traduction ordinaire.

Si vous souhaitez une offre de prix pour une traduction, vous pouvez toujours nous contacter.

Combien coûte une mission d'interprétation en moyenne?
Les missions d’interprétation se paient, en principe, par journée entière. En interprétation aussi, les tarifs dépendent de la/des langues sources et cibles ainsi que du sujet traité. Si du matériel doit également être fourni (cabines, micros pour les orateurs et/ou interprètes, des écouteurs sans fil pour le public), des frais supplémentaires sont facturés. Il est aussi d’usage de dédommager les interprètes pour leurs éventuels frais de déplacement, d’hôtel et de restaurant. Chez Alltrans, vous pouvez compter sur des conseils judicieux et des prix calculés au plus juste pour l’organisation de toutes vos missions d’interprétation.

Si vous souhaitez une offre de prix pour une traduction ou une mission d’interprétation, vous pouvez toujours nous contacter.
Quel est le délai raisonnable pour une traduction?

Le délai raisonnable est le délai convenu en concertation avec le traducteur. Dans la majorité des cas, les délais demandés par les clients sont réalistes mais ce n’est pas toujours le cas. A titre d’exemple : une traduction de 4 pages peut théoriquement être effectuée en un jour ouvrable, sauf bien sûr quand plusieurs délais tombent en même temps. Alltrans s’engage, en tout cas, à toujours vous proposer la meilleure solution possible pour vous.

Quelle est la différence entre la traduction et l’interprétation?
Un interprète traduit oralement, un traducteur ne traduit exclusivement par écrit.


Il existe aussi différents types d’interprétation:

  • Interprétation simultanée: l’interprète écoute l’orateur avec des écouteurs et traduit presque instantanément ce qu’il entend oralement, dans un micro. Le plus souvent, l’interprète travaille dans une cabine insonorisée. Les personnes qui ne parlent pas la langue de l’orateur peuvent donc écouter l’interprète dans des écouteurs et ainsi comprendre ce que dit l’orateur en temps réel. C’est la forme d’interprétation la plus courante.
  • Chuchotage: il s’agit d’une forme d’interprétation simultanée surtout utilisée quand une ou deux personnes seulement ont besoin d’une traduction. L’interprète prend alors place à côté de la personne pour laquelle il doit traduire et lui chuchote la traduction à l’oreille.
  • Interprétation consécutive: l’interprète se trouve à proximité de l’orateur et note ce qu’il dit. Après quelques minutes, il prend la parole et traduit ce qu’il a noté. L’orateur reprend ensuite la parole et ainsi de suite.
  • Interprétation de liaison: il s’agit en fait d’une forme d’interprétation consécutive mais sans prise de notes. L’interprète traduit de courtes interventions entre deux interlocuteurs qui parlent des langues différentes. Cette forme d’interprétation est surtout utilisée dans le contexte social (p. ex. un migrant qui ne connaît pas encore la langue du pays qui l’accueille peut faire appel à un interprète social lorsqu’il doit aller à la commune, à l’hôpital...).
Qu’est-ce qu’une traduction jurée et quand a-t-on besoin d’une traduction jurée?

Une traduction jurée est une traduction qui doit être signée par un traducteur assermenté auprès d’un tribunal. Un traducteur assermenté est un traducteur qui a fait le serment d’effectuer ses traductions au mieux de ses possibilités. Pour être juré, un traducteur doit pouvoir prouver qu’il dispose d’une connaissance suffisante des langues pour lesquelles il veut être juré.

Les traductions jurées sont le plus souvent demandées par les professions libérales, dans le cadre de procédures judiciaires ou en vue d’être remises aux autorités (procédures administratives). Pour savoir si une traduction doit être jurée, le mieux est de vous adresser à la personne ou au service qui demande la traduction.

Qu’est-ce qu’une traduction légalisée et quand a-t-on besoin d’une traduction légalisée?

Une traduction légalisée est une traduction jurée estampillée par le tribunal devant lequel le traducteur a prêté serment. Par ce cachet, le tribunal confirme encore une fois officiellement que le traducteur est juré.

Les traductions jurées sont le plus souvent demandées par les professions libérales, dans le cadre de procédures judiciaires ou en vue d’être remises aux autorités (procédures administratives).

Les documents administratifs destinés à l’étranger doivent le plus généralement être légalisés. Dans de nombreux cas, ces documents doivent être estampillés non seulement par le tribunal mais aussi par le SPF Justice et par le SPF Affaires étrangères. Pour certains pays, cette légalisation est aussi appelée 'apostille'. Une apostille est notamment exigée quand un permis de conduire européen doit être reconnu aux États-Unis. Il se peut éventuellement qu’une légalisation s’avère encore nécessaire au niveau de l’ambassade du pays dans lequel le document doit être utilisé. Pour savoir si une traduction doit être légalisée, et dans l’affirmative par quelles instances, mieux vaut vous adresser à la personne ou au service qui la demande.

Qu’est-ce qu’une traduction intermédiaire et pourquoi en a-t-on parfois besoin?

Pour certaines combinaisons de langues, il n’est pas toujours possible de trouver un traducteur qui possède la combinaison recherchée. En Belgique, par exemple, il n’est pas facile de trouver un traducteur qui traduit du polonais vers le portugais. Dans ce cas, une traduction intermédiaire permet parfois de résoudre le problème: un traducteur traduit alors du polonais vers le français, par exemple, et il est ensuite plus facile de trouver un traducteur qui puisse prendre le relais vers le portugais.

Si cette traduction doit en plus être légalisée, le tribunal exige que la langue source ou la langue cible de la traduction corresponde à la langue de sa juridiction. Les traducteurs jurés auprès d’un tribunal francophone ne peuvent donc fournir des traductions légalisées que de traductions effectuées vers ou à partir du français. Dans ce cas, une traduction intermédiaire est donc la seule solution.